Accueil

L'actualit sanitaire en Bourgogne

FCO : synthse de la situation au 13 novembre
Actualits Sanitaires - FCO
crit par Administrator   
14-11-2017
Une plaquette d'information (882 KB), rédigée par le GDS 71, fait la synthèse de la situation au 13 novembre et des règles de mouvements pour les éleveurs de Côte d'Or et Saône-et-Loire (zone de surveillance).
 
F.C.O : linstruction sur les mouvements autoriss est prcise
Actualits Sanitaires - FCO
crit par FRGDS Bourgogne   
13-11-2017

D’après G.D.S France

Les résultats de la surveillance programmée en PI, ZP et ZS sont attendus pour le 24 novembre 2017. En effet, plus rapidement sera réalisée cette surveillance, plus rapidement des mesures d’allègement des contraintes aux mouvements seront susceptibles d’être adoptées si la situation sanitaire se révélait favorable.

L'instruction (482 KB) a été modifiée pour ce qui concerne les mouvements des bovins :

-          Les mouvements à l’intérieur de la ZP et de la ZS sont permis ;

-          Les mouvements entre zones ne peuvent être que centripètes (y compris pour les rassemblements : centres de rassemblement et marchés) ;

-          Les manifestations sont interdites ;

-          Les conditions aux mouvements pour abattage en moins de 24 heures sont précisées ;

-          Les conditions de retour d’estive vers la ZI sont précisées ;

-          Pour les animaux sortis depuis le 09/10/2017, non éligibles aux échanges, une liste des élevages concernés sera envoyée aux DDPP ;

-          Les conditions de sortie vers l’Espagne ;

-          La  nécessité de s’assurer avant envoi en Italie, que la zone de destination est bien en zone réglementée BTV-4 ;

-          Les conditions d’export vers les pays-tiers ne sont pas modifiées.

L’instruction précise également les modalités de gestion des résultats non négatifs en PCR dans le cadre de la surveillance programmée.

 
Instruction Technique du 09/11/2017 concernant les mouvements des bovins (482 KB) 

 
FCO BTV 4 : la vaccination d'urgence a commenc dans le PI
Actualits Sanitaires - FCO
crit par Administrator   
10-11-2017

 D'après GDS France

Jeudi 9 novembre après-midi s'est tenu un CNOPSAV dédié à la FCO sérotype 4.

Sur le site de la plateforme, vous pouvez consulter une carte interactive pour les sérotypes 1, 4 et 8 de la FCO (mais aussi IAHP, DNCB, PPA et West Nile) : https://shiny-public.anses.fr/shiny-vsi/ Cette carte est mise à jour chaque semaine.

Investigations épidémiologiques :

Dans le cheptel dont est issu le veau positif : 20 bovins ont été prélevées et 16 doivent encore l’être. Seule la mère du veau s’est avérée positive avec un Ct =24. D’autres résultats sont attendus mais la question de la transmission transplacentaire (connue uniquement pour le sérotype 8 à ce jour) se pose au vu de ce résultat.

Dans l'atelier de l'Allier, des recherches virologiques sur 100 animaux seront disponibles dans les 15 jours. Cet atelier est circonscrit dans un périmètre de 2 km avec obligation de désinsectisation et interdiction des mouvements. 

Pour déterminer l’origine du cas, une enquête est en cours et le séquençage du virus permettra de dire si la souche correspond à celle de Sardaigne ou celle d’Italie/ Corse/ Balkans.

Vaccination :

Dans le PI, la vaccination d’urgence a débuté ce vendredi 10/11 grâce aux 18 000 doses BTVPUR 4 livrées par Mérial à la DDPP 74 le 09/11. Des doses supplémentaires devraient être livrées à court terme. 

Pour la ZP, des vaccins vont être produits à partir du stock d’antigènes constitué par l’Etat (banque constituée sur validation du COPIL FCO du 01/06/2015, notamment à la demande de GDS France, demande motivée par un avis de l’ANSES qui avait évalué le risque d’introduction BTV de « minime » à « très élevé » selon l’origine de l’introduction - Saisine n° 2014-SA-0195). Des discussions avec l’ANMV sont en cours pour alléger les contrôles des vaccins à produire à partir des antigènes et réduire le délai de mise sur le marché. Ces doses devraient être disponibles dans une dizaine de jours. L'Etat prend en charge la totalité des frais liés à la vaccination (acte vétérinaire compris), en ZP et PI uniquement.  

Une discussion sur la pertinence de disposer de vaccin bivalent a eu lieu. Ceci est possible mais pas en situation d’urgence. GDS France a proposé d’inciter les éleveurs à vacciner contre le sérotype 8 en même temps que contre le sérotype 4 dans la mesure où les frais vétérinaires sont payés par l’Etat et que les doses de BTV8 sont encore gratuites (et périment courant 2018). La DGAl doit interroger l’ANMV sur la possibilité d’injecter ces deux vaccins en même temps.

Toutes les espèces sensibles doivent être vaccinées, avec recours à la cascade pour les caprins. 

Zonage :

Le zonage reste pour le moment départemental. Il pourra éventuellement être modifié dans 15 jours si les résultats de la surveillance programmée sont favorables. La stratégie de l’Etat est de se donner tous les moyens d’étouffer ce foyer de BTV4 et de recouvrer rapidement le statut OI de BTV4.

Mouvements

Les sorties de ZR vers le reste du territoire français ne sont possibles, pour le moment, que sous condition de vaccination uniquement.

Une réflexion quant à une possibilité de dérogation (désinsectisation et PCR) pour les veaux allant en atelier dérogataire en bâtiment confiné est en cours.

La question des animaux en alpage qui doivent redescendre dans les jours qui viennent, et donc sortir de ZP, est également à traiter rapidement.

 

Échanges intra UE

Les conditions pour admission aux échanges sont la réglementation européenne : vaccination depuis 60 jours où provenance de ZSI. Les animaux en provenance du PI et sortis depuis moins de 30 jours ne sont pas admissibles aux échanges.

Italie: transport direct de ZR4 à ZR4 possible avec désinsectisation des camions (car transit en ZI). 

Espagne: vaccination depuis 10 jours pour les animaux en provenance de cheptels valablement vaccinés ou veaux issus de mère et de cheptel valablement vaccinés (immunité colostrale) ou désinsectisation avec PCR négative 14 jours après (le résultat doit être disponible avant le départ des animaux !). 

Un accord pour envoyer des animaux vers des ZR4 d’autres EM est nécessaire car il peut exister des programmes de lutte, type vaccination obligatoire par exemple. Il faut donc un contact avec ces EM pour permettre les mouvements de ZR4 à ZR4.

Export pays tiers

Sur les certificats sanitaires actuellement utilisés, il n’est fait aucune mention quant au sérotype. Il n’y a donc pas d’impact en théorie. En pratique, des contacts ont été pris avec les autorités algériennes et marocaines pour éclaircir la situation.

Un nouveau point sera fait au CNOPSAV dans une quinzaine de jours. 

 
FCO : LItalie accepte les animaux de la zone rglemente destination de sa zone rglemente BTV4
Actualits Sanitaires - FCO
crit par FRGDS Bourgogne   
09-11-2017

D’après G.D.S France

Dans la note de service sortie ce matin, le zonage décidé par l’Administration concerne les départements en entier. Ceci est confirmé par la carte du zonage.

Image

L’instruction est jointe également, elle détaille, pour la zone réglementée, les restrictions aux mouvements, les obligations de vaccination et les mesures de surveillance. Les conditions négociées avec l’Espagne et l’Italie y figurent également. Nous vous proposons ci-dessous une synthèse des principales mesures.

Mouvements :

-          Les transits sans arrêt au travers de la ZR sont autorisés

-          Sortie de ZP et ZS uniquement pour abattage immédiat (<24 heures) – désinsectisation camions et bâtiments

-          Les conditions du protocole bilatéral avec l’Espagne ont été étendues au BTV4 (animal vacciné provenant d’un cheptel valablement vacciné ou désinsectisation + PCR)

-          L’Italie accepte les animaux de la zone réglementée (ZS+ZP à l’exclusion du PI) à destination de sa zone réglementée BTV4 (cf. carte des zones réglementées pour les différents sérotypes de FCO dans les Etats Membres de l’UE : https://ec.europa.eu/food/sites/food/files/animals/docs/ad_control-measures_bt_restrictedzones-map.jpg - BTV4 en jaune - mise à jour : mai 2017). Du fait de leur transit par la zone italienne indemne, ces animaux doivent être désinsectisés au départ.

 

Dans le périmètre interdit (PI) : pas de mouvement (sauf vers pâturages et abattoir), vaccination d’urgence après prélèvements sanguins pour analyse virologique sur 20 animaux de plus de 6 mois (18 000 doses vaccin Mérial disponibles).

En zone de protection (ZP) : entrées et sorties interdites, sauf sous certaines conditions pour abattoir et export. Les camions doivent être désinsectisés. Foires et marchés interdits. Prélèvement de 20 animaux de plus de 6 mois dans 45 élevages choisis par la DDPP dans chaque département de la ZP, surveillance événementielle renforcée sur les petits ruminants. Vaccination obligatoire de tous les animaux sensibles de la zone. Les vaccins, produits à partir de la banque d’antigènes, seront disponibles sous 15 jours en quantité suffisante pour la ZP.

En zone de surveillance (ZS) : idem ZP sauf que les retours d’estive de la ZS vers la ZP sont autorisés et qu’il n’y a pas de vaccination obligatoire.

La note de Service du Ministère de l'Agriculture du 08 novembre 2017 :

 20171109_Instruction BTV4-conditions ZR et mvts_08112017.pdf (694 KB)

 
F.C.O srotype 4 : la vaccination rendue obligatoire dans la zone de protection(01, 25,39, 73, 74)
Actualits Sanitaires - FCO
crit par FRGDS Bourgogne   
08-11-2017

L’arrêté du 7 novembre 2017 modifiant l’arrêté du 22 juillet 2011 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la lutte contre la fièvre catarrhale du mouton sur le territoire métropolitain est publié et en vigueur.

Il rend la vaccination contre le BTV-4 obligatoire dans la zone de protection pour toutes les espèces sensibles et liste, en annexe, les zones géographiques réglementées.

Vous pouvez consulter ce texte ici : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000035986402

 
F.C.O : un foyer de srotype 4 dcouvert en Haute Savoie
Actualits Sanitaires - FCO
crit par FRGDS Bourgogne   
07-11-2017

D’après les informations communiquées par la D.G.Al et le communiqué de la D.D.P.P 71

 

Un foyer de FCO-4 a été confirmé hier par PCR sur la commune d'Orcier, en Haute Savoie. Ce foyer impacte entre autres les départements de Côte d'Or, du Doubs, de la Haute-Saône, du Jura, de Saône-et-Loire. 

 

Les faits

Un cas de FCO de sérotype 4 a été détecté et confirmé le 6 novembre sur un veau provenant d’une exploitation de Haute-Savoie. Ce veau a transité dans un centre de rassemblement de la Loire, pour être finalement  destiné à être engraissé en bâtiment dans le département de l'Allier. L'animal viropositif est un veau, dépisté par PCR dans le cadre d'un  mouvement à destination de l'Espagne. L’animal séjourne actuellement dans l’Allier et va être abattu.

C’est le premier cas de sérotype 4 détecté en France continentale (en Corse, on compte actuellement 193 foyers de sérotype 4). Le sérotype 8 est en revanche largement présent en France continentale depuis 2015.

La FCO est une maladie virale, strictement animale (ovins, bovins, porcins, ruminants sauvages), transmise par des insectes vecteurs du type Culicoïdes (moucherons). Plusieurs sérotypes du virus ont été identifiés et sévissent en Europe et dans le monde.

Les mesures

Afin de limiter la diffusion de la maladie, plusieurs mesures ont d’ores et déjà été prises par les autorités sanitaires (DDPP et DGAL) :

 

Dans l’élevage d’origine du veau contaminé situé dans le département de Haute Savoie :

La DDPP 74 a mis l’élevage d’origine du veau sous APMS dès le 3 novembre (dans l’attente de la confirmation). Il est aujourd’hui placé sous APDI. La surveillance a été renforcée et les mouvements des animaux sensibles à la maladie ont été bloqués.

Le vétérinaire sanitaire de l’élevage s’est rendu dans l’exploitation afin de recenser et examiner les animaux sensibles à ce virus, présents, et effectuer des prélèvements sanguins sur tous les animaux. Les résultats sont attendus d'ici fin de semaine au laboratoire national de référence .

 

Dans le département de l’Allier où le veau est stationné

L’élevage où se trouve le veau a été placé sous APMS (surveillance renforcée et blocage des animaux sensibles) depuis le 3 novembre. Un APDI est pris ordonnant l’abattage du veau et une recherche de la maladie dans l’ensemble de cet élevage.

 

Conformément à la réglementation de l’UE, des zones de restriction, protection et surveillance sont mises en place (respectivement, 20, 100 et 150 kms autour du foyer) [voir carte]. 

Une vaccination d’urgence, prise en charge par l’Etat, va être déployée autour du foyer afin de circonscrire la maladie, avec l’objectif de l’éradiquer. A cette fin, la banque d’antigènes détenue par le MAA va être mobilisée rapidement. L’arrêté ministériel du 22 juillet 2011 va être modifié dans ce sens.

En complément, les mesures suivantes vont être prises (voir la carte du zonage) :

- mise en place d'un périmètre interdit de 20 km autour du foyer, avec vaccination d'urgence mise en place (à partir de doses vaccinales disponibles du stock de vaccin) ;

- mise en place d'une zone de protection vis à vis du sérotype 4 incluant  les départements situés dans un rayon de 100 km autour du foyer (départements 01, 25, 39, 73 et 74 en pratique), avec vaccination obligatoire des animaux des espèces sensibles (prise en charge par l'Etat) ;

- instauration une zone de surveillance, incluant les départements situés dans les 50 km au delà de la zone de protection (dont le 21 et le 71), avec surveillance des élevages.Des instructions de la DGAL à venir indiqueront les modalités précises de mouvements d'animaux entre zones et entre pays (UE et pays tiers).   


Image 

 

Ce cas va être notifié à l’Union européenne et à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), conformément aux réglementations et normes en vigueur. Sans attendre, les autorités vétérinaires italienne et suisse ont été informées car le zonage évoqué plus haut déborde assez largement sur leur territoire.

Le CNOPSAV a été convoqué ce jeudi 9 novembre pour faire un point de la situation et acter les mesures de maîtrise sanitaire.

 

Une enquête est en cours afin de déterminer l’origine de la contamination, et d’évaluer le niveau de prévalence de la maladie autour de ces élevages.

 
<< Dbut < Prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Articles en lien

Identification






Mot de passe oubli ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Suivez l'info du site

Rechercher sur le site

plaquettes d'information FCO


Des documents de référence

Plaquette d'information sur le rglement europen (2007)

Etude conomique FCO (2007)

Il y a actuellement 8 invits en ligne