Accueil

L'actualit sanitaire en Bourgogne

BTV 4 : la France continentale sera entirement en zone rglemente au 1er janvier Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
29-12-2017

Communiqué des GDS 71 et 21

Vendredi 29 décembre 2017

C’est avec une grande impatience et soulagement qu’aujourd’hui et au terme de ces 2 mois de blocage, les décisions du CNOPSAV FCO du 21 décembre prennent forme au travers d’un arrêté ministériel modifié en date du 28 décembre 2017 qui permet le passage de l'ensemble du territoire continental en zone réglementée BTV4.

Ainsi comme pour le BTV 8,

- les animaux peuvent circuler librement (sur l’ensemble du territoire national)

- la vaccination BTV4 devient volontaire,

Les éleveurs des 3 zones règlementées sont enfin libérés de leurs contraintes notamment sur les restrictions aux mouvements et le commerce national peut reprendre un cours normal. Par ailleurs, comme depuis le début de la crise, les conditions d’échanges d’animaux vers l’Espagne et l’Italie restent inchangées.

GDS France, les GDS de la Zone Réglementée, les GDS de Saône et Loire et de Côte d’Or notamment se sont mobilisés pour faire évoluer la situation avec l’appui des autres familles professionnelles pour accompagner à l’unanimité la décision de le DGAl d’étendre la zone réglementée à l’ensemble du territoire continental et ce dans les plus courts délais autorisés  par les enjeux d’exportation auxquels nous étions contraints.

Nos propositions faites à la DGAl et GDS France, nos participations aux CNOPSAV ont certainement permis de conforter l’Etat dans sa décision de changement de Stratégie. Ce changement s’explique notamment par la sortie probable du virus en dehors de la zone réglementée actuelle et par les « capacités » de l’Etat à maintenir des mesures drastiques, onéreuses et inacceptables sur le terrain pour tenir cet objectif d’éradication.

Désormais la stratégie de vivre avec le virus BTV 4 est décidée, il conviendra désormais d’utiliser les doses de vaccins BTV 4 disponibles,  prioritairement vers les ovins et les animaux destinés à l’export.

L’enjeu est de pouvoir utiliser à terme un vaccin bivalent qui faciliterait les conditions de vaccinations.

Toutefois cet épisode douloureux nous rappelle que les risques d’introduction de virus FCO exotiques sont élevés et qu’il est urgent et nécessaire de renforcer les contrôles aux mouvements avec les pays à risque. Par ailleurs, la DGAl nous a informés que les discussions sont d’ores et déjà bien engagées à Bruxelles pour déclasser complètement ou au moins certains sérotypes de la fièvre catarrhale ovine, notamment dans le cadre de la nouvelle loi de santé animale.

En attendant une réglementation plus souple au regard des risques cliniques engendrés par cette maladie, nous demandons à l’Etat des mesures concrètes pour un renforcement des contrôles sur les animaux entrant sur notre territoire.

 
< Prcdent   Suivant >

Articles en lien

Identification






Mot de passe oubli ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Suivez l'info du site

Rechercher sur le site

plaquettes d'information FCO


Des documents de référence

Plaquette d'information sur le rglement europen (2007)

Etude conomique FCO (2007)

Il y a actuellement 2 invits en ligne