Accueil arrow Documentation arrow parasitologie
parasitologie
Evaluation du dpistage labattoir de la petite douve du foie chez les bovins en Bourgogne Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
13-10-2011

L’accord interprofessionnel signé du 5 avril 2007 prévoit dans l’article 3 de l’Annexe 2 une dépréciation commerciale forfaitaire de 8 € pour présence de douve vivante attestée par les services vétérinaires. L’application de cette mesure en Bourgogne a soulevé de nombreuses questions et amené des éleveurs à s’interroger sur son bien fondé, notamment sur la petite douve qui est largement présente en Bourgogne et pour laquelle il n’existe pas de plan de maîtrise démontré. Un groupe de travail réuni à la demande du COREL viande Bourgogne et animé par la F.R.G.D.S. Bourgogne avec la participation d’INTERBEV Bourgogne a réfléchi aux différents aspects de cette question et a monté une étude visant à évaluer la maîtrise possible en élevage de l’infestation par la petite douve pour éviter la pénalité de l’accord professionnel. En préalable, il fallait s’assurer de la réalité de l’infestation et de la pertinence du diagnostic réalisé à l’abattoir. Cette étude met en évidence le caractère aléatoire des résultats de l’inspection standard de la présence de petite douve, qui vient ajouter de l’injustice à la pénalité. Elle montre également que l’appréciation de l’efficacité des traitements doit passer par une inspection approfondie des foies et ne saurait s’appuyer sur l’appréciation de la réduction d’excrétion d’œufs. Ce sera l’objet d’une seconde étude également menée sur Jalogny pour évaluer l’efficacité d’un traitement dicrocoelicide (dans des conditions hors AMM) afin de maîtriser le risque de pénalité. Il n’en demeure pas moins que cette pénalité mérite d’être revue sur son principe et assise sur une base plus technique.

  Télécharger le compte rendu de l'étude en pdf (5 MB)

  Télécharger le résumé de l'étude en pdf (212 KB)

 
Il y a actuellement 4 invits en ligne