Accueil arrow Actualits Sanitaires arrow Scurit alimentaire
Scurit alimentaire
Eleveuses, leveurs, valuez votre bioscurit en levage ! Version imprimable Suggrer par mail
crit par FRGDS Bourgogne   
06-04-2018

La biosécurité en élevage est un terme devenu à la mode ces dernières années pour désigner l'ensemble des mesures de précaution ou d'hygiène pour limiter la propagation de maladies infectieuses au sein (et entre) des élevages. Dans les faits, chaque éleveur pratique de la biosécurité au quotidien dans son élevage, de façon plus ou moins intensive et plus ou moins consciente. 

Un projet de recherches européen se propose d'évaluer la perception des éleveurs et leurs pratiques sur ce sujet dans plusieurs pays. Pour cela, un questionnaire a été mis en ligne (voir le lien ci-après) et est destiné aux éleveurs de bovins. Nous vous invitons à le remplir (cela prend en moyenne 16 minutes) pour, d'une part, vous permettre d'évaluer votre perception sur ce sujet, et, d'autre part, alimenter cette étude. Des centaines d'éleveurs d'autres pays ont déjà participé à ce projet et il sera utile que les éleveurs français apportent leur contribution.  Une restitution de cette étude sera diffusée aux GDS d'ici un an. 

Merci par avance de votre participation qui permettra de mieux prendre en compte la réalité de vos pratiques dans les décisions à venir sur ce sujet. En effet la biosécurité est un des leviers de nombreuses dispositions réglementaires à venir, et il est important qu'elles s'appuient sur la réalité du terrain, et non pas sur une vision idéalisée. Votre contribution d'éleveur aidera les décideurs à prendre conscience de cette réalité. 

Cliquez sur ce lien pour participer à l’enquête :  http://limesurvey.aesa-epid.be/index.php/968595?lang=fr
 
ICA : obligatoire partir du 1er juillet 2013 Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
19-07-2013

 D'après GDS France

L’information sur la chaine alimentaire (I.C.A.) est définie dans le cadre du « Paquet hygiène » et par des règlements européens. L’I.C.A. doit permettre la transmission des informations sanitaires de l’élevage à l’abattoir pour les bovins, ovins, caprins et porcins. L’éleveur doit transmettre l’I.C.A. aux opérateurs de la filière lorsque ses animaux quittent l’exploitation. Selon les principes du « Paquet hygiène », chaque détenteur est responsable des animaux qu’il détient ; il a la responsabilité de transmettre aux opérateurs les informations concernant le délai d’attente dû à un traitement, le botulisme, la listériose clinique, la salmonellose clinique, la présence de cysticerques ou un risque à gestion particulière. Pour les bovins, l’I.C.A. est à transmettre sur l’A.S.D.A. qui suit le déplacement de l’animal et 24h avant un mouvement vers l’abattoir pour la présence de cysticerques ou d’un risque à gestion particulière. L’arrêté du 14 novembre 2012 définit les modalités de mise en œuvre de l’I.C.A. entre les éleveurs, les exploitants d’abattoir et les services vétérinaires. Cet arrêté est entré en vigueur le 1er juillet 2013. Il prévoit l’application de sanctions en cas d’I.C.A. mal renseignée un an après la parution du décret, c’est-à-dire à compter du 14 novembre 2013. Une note de service du 3 juillet 2013 avec une mise en application immédiate explique la conduite à tenir durant la période du 1er juillet 2013 au 31 octobre 2013. Cette note résume le premier bilan des taux de renseignement et de signalement de l’I.C.A. Ces taux sont très faibles en particulier pour les ruminants. La conduite à tenir fixée par l’arrêté doit être adaptée pendant une période de 4 mois afin de prendre en compte la montée en charge progressive du dispositif, notamment à la réception d’animaux arrivant sans I.C.A. ou avec I.C.A. non conforme. Il est nécessaire de continuer à informer les éleveurs durant cette période transitoire afin d’anticiper l’application de sanction après le 31 octobre 2013 en cas d’I.C.A. mal renseignée. Les documents sur l’I.C.A. sont disponibles sur le lien internet du ministère http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/informations-sur-la-chaine . Une plaquette de communication est disponible sur le site d'INTERBEV par le lien http://www.interbev.fr/ressource/ica-information-sur-la-chaine-alimentaire/ .

 
Informations sur la Chane Alimentaire (ICA) Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
01-03-2013

Une plaquette d'information sur les ICA (Informations sur la Chaîne Alimentaire) vient d'être éditée par INTERBEV et l'INSTITUT de l'ELEVAGE.

Cette plaquette précise la nature de ces informations et des obligations des éleveurs.


Télécharger le recto de la plaquette en pdf (4 MB)

Télécharger le verso de la plaquette en pdf (2 MB)

  Les présidents de la FRGDS Bourgogne et d'INTERBEV Bourgogne ont tenu à accompagner ce courrier par le message suivant adressé aux éleveurs :

Madame, Monsieur,

Comme vous l’avez sans doute remarqué depuis 2010, les ASDA (cartes vertes) ont été modifiées pour permettre aux éleveurs vendeurs de bovins d’indiquer les Informations sur la Chaîne Alimentaire (I.C.A) concernant leurs animaux cédés pour l’élevage ou pour l’abattoir.

La plaquette ci-jointe vous rappelle la nature et l’intérêt de ces informations qui découlent des obligations du règlement européen du Paquet Hygiène pour assurer la maîtrise des risques sanitaires tout au long de la chaîne alimentaire.

A partir du 1er juillet 2013, ces informations sont obligatoires et seront indispensables au bon fonctionnement des échanges de bovins. Il incombe dès lors à chaque détenteur de renseigner ces informations sur les ASDA lors de chaque transaction, notamment pour les animaux destinés à l’abattoir.

Dans la grande majorité des cas (pas d’I.C.A à signaler), il suffit de rayer la bonne mention sur le recto de l’ASDA. Ce geste est encore malheureusement trop peu fréquent et il serait dommageable pour les éleveurs de subir des conséquences du fait de cet oubli.

Dans les rares cas où une information doit être transmise, la plaquette ci-jointe vous explique comment l’indiquer. Il n’y a pas d’accord interprofessionnel qui prévoit un règlement particulier des situations où une I.C.A est indiquée. A priori les animaux concernés doivent seulement faire l’objet d’une surveillance sanitaire particulière lors de l’abattage, et l’I.C.A doit permettre de faciliter la gestion de ces animaux. Cette information ainsi valorisée apporte une plus value pour l’organisation de la filière et n’engendrera pas de moins value pour les éleveurs.

L’I.C.A traduit la responsabilité de chaque maillon de la filière dans la qualité de la chaîne alimentaire. Il appartient à chaque éleveur d’assumer la sienne, mais rien que la sienne, en garantissant les animaux qu’il fournit au maillon suivant.

Les G.D.S de Bourgogne, INTERBEV Bourgogne et tous les acteurs de la filière sont à votre disposition pour vous aider à répondre à cette nouvelle obligation.

Alain ESCURAT                                                  Jean Pierre FLEURY

Président de la F.R.G.D.S Bourgogne                   Président d’INTERBEV Bourgogne

 

 

 

 
Information de la Chane Alimentaire sur l'ASDA en 2010 Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
15-12-2009

L'Information sur la Chaîne Alimentaire est une disposition du Paquet Hygiène qui impose la transmission de certaines informations sanitaires tout au long de la chaîne alimentaire. Pour les bovins sortant des élevages vers l'abattoir c'est l'ASDA qui est le support de cette information devenue obligatoire à partir du 1er janvier 2010. Une plaquette éditée par l'Interprofession explique le détail des informations à transmettre.
Aller vers la plaquette d'information d'INTERBEV

 
Il y a actuellement 1 invit en ligne